L’influence de la vitesse sur l’abattée

2 12 2008

Le problème des skiff(s) lors de l’abattée est le passage au vent de travers entre le près et le grand largue où toute la surface de voilure est exposée au vent

On arrive dans le vent medium à fort sur des vitesses assez hautes (10 à 11 nœuds au près en 49er) et il va falloir bien gérer la trajectoire du bateau sur l’abattée. Cela va demander beaucoup de précision car l’angle de barre n’a pas besoin d’être trop grand comme le bateau va vite.

La clé va être de garder le bateau à plat voir légèrement contre-gité et plus l’abatée est rapide plus il faut être coordonné pour maitriser l’assiette.

Un autre facteur à gérer : la force centrifuge, le bateau va vite et l’on abat vite également :

L’équipage va être « attiré » à l’extérieur du bateau, le bateau se dérobe sous les pieds.

Le barreur étant dans un footstrap, il s’accroche mais l’équipier doit en plus de lutter pour ne pas être éjecté du bateau se battre contre cette force pour rentrer vers la drisse de spi à la fin de l’abattée.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :