Etude des spécificités techniques du 49er

3 12 2008

Analyse technique de la conduite en situation de régate

Dimitri DERUELLE Mémoire BEHN 2eme degré 2002

La pratique du 49er s’appui sur sa vitesse, comme le dit Dimitri DERUELLE dans son mémoire: C’est comme un vélo, pour obtenir de la stabilité il faut prendre de la vitesse!

Je résumerais ce mémoire en m’appuyant sur ce point, la vitesse.

Tout devient plus facile avec la vitesse, le bateau gagne en stabilité, les déplacements de l’équipage sont plus fluides et moins amples, les manœuvres sont plus faciles de part une diminution du vent apparent. Ceci, spécifiquement sur l’abattée et l’empannage qui sont les deux manœuvres où le bateau est le plus surpuissant.

La vitesse élevée du bateau ainsi que des parcours assez court font évoluer également l’aspect stratégique et tactique en demandant à l’équipage une préparation avant manche et une réactivité pendant la manche très importante. Ceci appel a beaucoup de travail en amont sur la répartition des rôles et l’aspect décisionnel qui est dur à gérer de par la rapidité d’enchainement de la course.

Nous traitons ici d’un nouveau type de navigation qui demande une réadaptation complète de la méthode et de la philosophie d’approche d’un support.

Passages en rapport au blog :

3.2 marque au vent

2.2.2 L’abattée

schéma sur les champs de navigabilité

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :