Analyse bio-mécanique lors de l’abattée en 49er

4 04 2009

Analyse bio-mécanique du mouvement de l’équipier de 49er lors de la rentrée du trapèze sur l’abattée dans le médium.

La rentrée du trapèze est assez délicate techniquement car il faut vraiment être dans le bon timing. Trop tôt et le bateau part au lofe, trop tard et le bateau peut partir à l’abattée.

p1010676

On part d’une position tendue au trapèze où tout le corps est gainé pour tirer un maximum sur le trapèze. Et là, il va falloir casser le corps et faire un effort pour rentrer dans le bateau.

La force centrifuge dûe à l’accélération et à la rotation va accroitre la difficulté à rentrer dans le bateau.

p1010726

La main avant va attraper la poignée de trapèze et à ce moment il faut un mouvement assez explosif pour casser le corps et avec le bras donner l’impulsion pour rentrer dans le bateau.

Il faut que le bras tracte le corps vers le haut et vers le milieu du bateau.

p1010732

Au niveau du haut du corps, les muscles majeurs mis en jeu sont le biceps et les dorsaux dans un premier temps, ensuite le triceps se mettra en action.

Biceps et dorsaux vont relever le corps puis le triceps va pousser le corps vers l’intérieur du bateau.

p1010733

Pour le reste du corps, les membres inférieurs vont avoir dans un premier temps juste un rôle de contrôle, pour que le corps reste en contact avec le bateau.

p1010734

Puis, dès que le corps est relevé, on attaque un mouvement des ischios jambiers et du triceps sural qui va ramener le bassin sur le bateau.

p1010736

p1010738

Ensuite, les quadriceps et les jambiers antérieurs vont se mettre en action pour faire avancer le corps vers le milieu du bateau. Pour le haut du corps, c’est le triceps qui se met en action pour pousser sur le trapèze.

C’est un mouvement explosif qui part d’une position statique gainée, qui doit dans un minimum de temps déplacer l’équipier pour le rendre disponible pour monter le spi.

Ce mouvement pris seul nécessite surtout de la force pure car il ne dure pas.

Il sera intéressant de travailler en salle les muscles impliqués mais également leurs antagonistes pour ne pas créer de déséquilibre.

Biceps/Triceps

Dorsaux/Pectoraux

Ischios jambier/Grand droit, psoas

Triceps sural/ Jambier antérieur

Il serait également intéressant de travailler au niveau des deltoïdes qui sont également en jeu avec le mouvement du bras par rapport au corps.

Nous avons également besoin de travailler :

Le gainage et les abdominaux : pour le maintien au trapèze mais également le maintien du corps lors du mouvement.

L’équilibre : car lorsque l’équipier se retrouve sur l’aile il est dépendant du mouvement du bateau ainsi que des vagues. Il devra rester bas sur ses appuis pour rester stable.

Advertisements

Actions

Information

One response

2 11 2009
annajoicles

Salut,

Je suis Anna, J’ai 22 depuis peu
Je vais bientot presenter mon activite sur un petit blog de francetv
http://blog.france2.fr/musculation-appartement/ sur la musculation indoor
peut etre pourrons nous echanger sur le sujet ?

A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :