Vidéo Tack-set bare-away 6-8 noeuds

12 01 2009




Exercice 8 : les 8 avec virements

8 01 2009

C’est un exercice très répandu pour les skiffs.

On place deux bouées sur une même ligne de gain au vent pas trop éloignées.

On fait des huits autour des bouées avec virement à chaque passage de bouée.

Toutes les conditions de vent sont intéressantes pour cette exercice.

On travaille l’assiette longitudinale et latérale,le lofe, le virement, l’abattée, l’enroulée de bouée.

C’est idéal pour apprendre à gérer le déplacement de l’un par rapport à l’autre lors de la manœuvre.

Petite variante on peut faire la manœuvre de trois manière :

1 le barreur garde la GV en continu

2 l’équipier garde la Gv en continu

3 on échange les écoutes au fur et à mesure de la manoeuvre afin d’être le plus efficace





Tack-set bare-away 15 à 25 noeuds

7 01 2009

Descriptif :

Sur le cadre bâbord au près.

Approche de la marque au vent.

Enrouler en virant puis en abattant pour partir au portant en tribord.

Vent : entre 15 et 25 nœuds, bateau au planning, au trapèze à fond, en surpuissance.

Déroulement de la manœuvre :

En approche de la marque :

L’équipier choque le hale-bas à moitié, le cunnigham à fond.

Le virement part normalement puis au milieu le barreur récupère la GV et l’équipier ressort au trapèze avec le foc.

Il faut sortir assez vite au trapèze afin de casser l’assiette dès le début pour avoir la contre-gîte nécessaire à l’abattée.

L’équipier choc le foc et gère l’assiette pendant l’abattée.

Le barreur sort au trapèze et gère le choquer de Gv, il se met dans le foot-strap si nécessaire.

Les difficultés :

L’abattée est très puissante car on a peu de vitesse.

Il faut être très rapide en sortie pour s’accrocher au trapèze et se préparer à abattre.

Points clés :

L’assiette, la gîte est interdite sous peine d’enfourner ou de partir au lofe.

L’équipier est garant de l’assiette, il ne faut pas hésiter à se « jeter » en sortie de virement pour que le bateau attaque directement l’abattée.

Bien attendre que le bateau ait complètement abattu pour rentrer, comme la vitesse est faible, on peut être vite surpris par un coup de gîte.

L’œil de l’entraineur :

Se positionner au vent de la marque et se concentrer sur l’assiette depuis la sortie du virement jusqu’à la fin de l’abattée.





Tack-set bare-away 4 à 15 noeuds

7 01 2009

Descriptif :

Sur le cadre bâbord au près.

Approche de la marque au vent.

Enrouler en virant puis en abattant pour partir au portant en tribord.

Vent : entre 4 et 15 nœuds de petit temps à planning.

Déroulement de la manœuvre :

En approche de la marque :

L’équipier choque un peu de hale-bas et tout le cunnigham.

Le virement démarre classiquement, mais le barreur récupère la Gv au passage face au vent.

L’équipier remonte au vent avec le foc.

Le barreur gère l’abattée en l’accompagnant en choquant la Gv.

L’équipier est garant de l’assiette du bateau. Le bateau doit rester à la contre gîte pendant toute l’abattée car le bateau n’a pas beaucoup de vitesse comme l’on sort du virement.

Quand le bateau a abattu, l’équipier peut monter le spi.

Les difficultés :

Garder l’assiette constante à la contre gîte.

Points clés :

Ne pas arriver débridé car la rotation sera trop importante. Il faut abattre avant la bouée pour arriver au près sur la bouée.

Changement d’écoute pendant le virement.

L’assiette depuis la sortie du virement jusqu’à la fin de l’abattée. C’est le point primordial de réussite de la manœuvre. L’équipier doit vraiment être très précis sur sa position en sortie de virement afin d’avoir le bon couple pour l’abattée.

L’œil de l’entraineur :

Se positionner au vent de la marque et se concentrer sur l’assiette depuis la sortie du virement jusqu’à la fin de l’abattée.